Page en cours de reconstruction 

LES TYPES DE
CHAUFFAGE

 PRINCIPES GÉNÉRAUX 

Il existe 4 systèmes principaux pour chauffer l'eau d'une piscine : 

  • La pompe à chaleur.

  • L'échangeur de thermique.

  • Le réchauffeur électrique.

  • Les capteurs solaires thermiques.

Le système de chauffage est généralement dimensionné pour assurer une température de bassin de 28°C sur une période d'utilisation allant du 1er mai au 30 septembre.

Un abri de piscine ou une bâche ne sont pas suffisants pour assurer à eux seul le chauffage d'une bassin surtout si le volume d'eau à chauffer est important.

Les revêtements de types "liner" ou "membrane en PVC armé" acceptent difficilement une température d'eau de bassin supérieure à 32°C.

 LA POMPE À CHALEUR 

La pompe à chaleur est le système le plus répandu pour chauffer une piscine car elle restitue de 3 à 4 fois plus d'énergie qu'elle n'en consomme.

C’est un appareil simple d’utilisation, autonome et efficace. 

Par forte chaleur, la pompe à chaleur peut abaisser la température de l'eau du bassin.

 L'ÉCHANGEUR THERMIQUE 

L’échangeur thermique est raccordé au réseau de chauffage de l’habitation. Il transfert les calories produites par la chaudière ou par la pompe à chaleur à l'eau du bassin. 

L’efficacité et le coût de fonctionnement sont directement liés aux performances du générateur de chauffage et du combustible utilisé : gaz, fioul, solaire, pompe à chaleur, ... II peut cependant être incompatible avec un chauffage au bois.

Par forte chaleur, l'échangeur thermique ne permet pas d'abaisser la température de l'eau du bassin.

 LE RÉCHAUFFEUR ÉLECTRIQUE 

Le réchauffeur électrique pour piscines est un mode de chauffage dont la montée en température est particulièrement rapide.

A moins d'avoir accès à un tarif d'achat de l'électricité particulièrement avantageux, ce système de chauffage est cher à l'utilisation.

Par forte chaleur, le réchauffeur électrique ne permet pas d'abaisser la température de l'eau du bassin.

 LE CAPTEUR SOLAIRE THERMIQUE 

Le chauffage solaire utilise le rayonnement gratuit du soleil qui chauffe l’eau en passant dans des capteurs. Les capteurs solaires sont positionnés sur un espace dont la durée de l’ensoleillement est la plus longue possible.


Plus le volume d’eau à chauffer est important, plus il faut de capteurs solaires et plus il faut de place disponible au sol ou sur un toit.

Le chauffage solaire reste tributaire de la météo et de la saisonnalité. La montée en température de l’eau dépend de la chaleur que dégage le soleil. Elle est donc peu élevée en entrée et en fin de saison. Si le soleil est absent, il n'y a pas de chauffe. 

Par forte chaleur, le capteur solaire thermique ne permet pas d'abaisser la température de l'eau du bassin.